Vous êtes ici

CHRISTIAN GUEMY AKA C215

Catégorie:

Christian Guémy aka C215 est un artiste incontournable de la scène du street art français opérant depuis le début des années 2000 sur l’hexagone initialement et dans le monde depuis.

Né à Bondy en Seine-Saint-Denis dans la région parisienne, il grandit en province chez ses grands-parents où il emménage à l’âge de 6 ans après le décès de sa mère.  

Après avoir fait ses études primaires et secondaires dans un établissement catholique, il monte à Paris poursuivre ses études supérieures en s’inscrivant et obtenant des diplômes dans diffèrent cursus universitaires, l’histoire de l’Art bien entendu mais aussi les langues et l’économie.

C215 est attiré par la culture des Arts et des lettres avec une sensibilité particulière pour la Renaissance et ses peintures à l’huile dont Il Caravaggio ou encore Boticelli.

Il contribue tout d’abord à l’encyclopédie des Compagnons du Devoir, une association ouvrière qui assure à des jeunes dès l’âge de quinze ans une formation à des métiers traditionnels.

Il enchainera par la suite sur différentes expériences professionnelles dont chargé d’étude pour un syndicat de meubles, responsable export dans l’industrie textile ou encore dans la finance.

À 32 ans, suite à une séparation difficile avec la mère de sa fille, il revient à sa passion d’adolescent, le dessin et la peinture qu’il avait délaissé depuis.

En effet, C215 s’était initié aux dessins de bandes dessinées à l’école avec de plus est, un talent certains dans la réalisation de caricatures d’amis et de professeurs.

À l’âge de 15 ans, il s’était initié au tag mais la scène graffiti et hip-hop de l’époque n’était pas en adéquation avec lui.

Il commence à peindre des portraits de celles-ci sur les murs de son quartier une façon d’extérioriser et d’afficher la douleur de leur séparation.

C’est avec l’art urbain qu’il se reconstruit en multipliant les pochoirs dans les rues de la capitale, avec tout d’abord une tendance pour des illustrations mélancolique exprimant la tristesse des êtres meurtries pour ensuite évoluer vers des pochoirs plus colorés avec des êtres anonymes plus souriants, preuve aussi que l’activité artistique avait contribué à soigner une partie de ses maux.

En 2006, il s’installe à Vitry-sur-Seine, multiplie les pochoirs et participe au M.U.R d’Oberkampf en 2007, association Modulable, Urbain, Réactif.

En 2013, il réalise une fresque de 25 mètres, métro National à Paris 13ème représentant un chat.

Cette même année, suite aux multiples attaques à connotation raciste dont la garde de Sceaux Christiane Taubira fait l’objet, il lui rend hommage à travers une fresque réalisée à Vitry-sur-Seine.

Ainsi C215 rend hommage au courage, à la tolérance de la Ministre de la Justice pour son engagement politique dans la réforme pénale, le mariage pour tous et son combat au quotidien contre le racisme et le sexisme.

C215 s’affirme comme un artiste engagé mettant en avant des anonymes humanistes, des hommes politiques ou encore des icônes emblématiques de la scène artistiques littéraires, philosophique et de façon générale de la culture des Arts et des lettres.

Au printemps 2014, le studio Ubisoft de Montréal par le biais de son directeur artistique, Jean-Alexis Doyon, contacte C215 pour collaborer sur le jeu Far Cry 4 et intègrera une vingtaine de ses illustrations dans celui-ci. 

En Janvier 2016, il rend hommage à Ahmed Merabet, le policier assassiné lors de la vague d’attentat de Janvier 2015 avec un pochoir réalisé boulevard Richard Lenoir à deux metres de l’endroit où il fut lâchement abattu. 

En 2016, la Poste met à l’honneur l’artiste Léo Ferré à travers un timbre dont l’illustration est faite par C215 à l’occasion des 100 ans de l’auteur compositeur.

Du 10 juillet au 8 octobre 2018, l’artiste collabore avec le Panthéon à Paris en donnant par le biais de ses pochoirs un visage à 28 grandes figures honorées dans le monument mythique à travers un itinéraire dans la crypte de celui-ci.

En 2019, les portraits de Simone Veil réalisés sur du mobiliers urbains dans le 13ème arrondissement par C215 sont vandalisés par des inscriptions antisémites.

L’artiste les restaurera en présence du fils de Simone Veil et de Anne Hidalgo, maire de Paris.

En 2020, Christian Guémy rend hommage à Laurent Barthélemy, un jeune ivoirien de 14 ans retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion Air France en provenance d’Abidjan en essayant d’immigré en France.

La fresque sera réalisé deux jours seulement après le drame dans le quartier de Stalingrad sur une façade au 7 boulevard de la Chapelle.

Une de ses dernières fresques est celle de deux personnages d'origines asiatiques qui s’embrassent avec un masque, symbolisant ainsi l’amour en temps de coronavirus réalisé avant l’entrée de la France en confinement.

Sensible à cette période troublante au moment de la rédaction de cet article, il réalisera à la sortie de celui-ci une nouvelle illustration en hommage à Aicha, première caissière décédée de l’épidémie Covid-19.