Vous êtes ici

Eddie Colla

Pour la première interview de ce blog, nous avons eu l’honneur d’interviewer l’artiste Street Art américain reconnu internationalement, Eddie Colla.

Issu de l’univers de la photographie, il bombe les rues depuis 2005, aux USA tout d’abord d’ouest en est et il se fait remarquer en 2008 avec l’incorporation dans ses créations de l’image d’Obama durant la campagne présidentielle.

Sa popularité croissante à travers son style unique lui a valu une reconnaissance du monde du Street Art au niveau nationale d’abord puis internationale avec aujourd’hui la participation à des expositions au quatre coin du monde.

Interview

Peux-tu te présenter en deux mots ?

Eddie Colla

Quand as-tu commencé à dessiner ?

Dès mon plus jeune âge.

D’ où vient ton inspiration ?

Mon inspiration me vient de mes expériences de vie, les films, la littérature, l’actualité. Je suis inspiré par toutes sortes de choses. Beaucoup de mes expériences vont simplement s'estomper et être oubliées. Certaines autres plus complexes que je vais revisiter encore et encore. Ce sont ces expériences qui m'inspirent à faire de l'art. Les choses non résolues, les obsessions.

Pourquoi utiliser des caractères souvent asiatiques ?

Je pense toujours que c'est une question curieuse. J'utilise en fait toutes sortes de personnes dans mon art. Caucasien, afro-américain, latin. Les gens ont tendance à se concentrer davantage sur les caractères asiatiques et je ne sais pas pourquoi. Au-delà de cela, beaucoup de modèles que j'utilise sont d'ethnicité mixte. Une partie de mon travail présente un futur possible et dans ce futur je pense que nous sommes de moins en moins susceptibles de voir des gens d'une ethnie spécifique. Je pense que de plus en plus de cultures se sont et vont se mélanger. Il est intéressant pour moi de constater que souvent les gens issus de la diversité soient simplement considérés comme "asiatiques".

Quelles techniques de peinture utilises-tu ?

Tout mon travail commence comme des photographies. J'ai été photographe pendant de nombreuses années avant de commencer à faire le genre de travail que vous voyez maintenant. Mais j'utilise beaucoup de techniques différentes en fonction de ce sur quoi je travaille. Pochoirs, sérigraphie, transferts moyens, aérographe, aérosol et peinture traditionnelle.

Y a-t-il un message au-delà du travail artistique?

Ce n'est pas un message littéral. Il n'y a pas de narration. J'essaie d'amener le spectateur à s'engager et à se voir dans ces personnages. D'une certaine manière, je pense que je tente d'amener le spectateur à reconnaître la persévérance et la dignité des personnages. Dans ce processus, ils reconnaissent peut-être aussi leur propre empathie.

Votre plus belle exposition?

Mon exposition nommé « Enumération » à Detroit en septembre dernier au Murals in the Market  2017, selon moi.

Ton peintre préféré ?

Je n’ai pas un peintre un préféré. Plus je voyage, plus je vis de musées, plus je vois de villes dans le street art ... Je vois toujours des choses qui m'impressionnent vraiment. J'ai récemment vu le Diego Rivera Murals à Detroit Institute of Arts. Cela m’a laissé un ressenti particulier.

Ton artiste Street Art actuel préféré? 

Sofftwix à Paris.

Tes projets futurs ?

Cette année devrait être très remplie. Je prévois de voyager autant que possible et de rester en dehors des États-Unis. J'ai une petite exposition et une murale prévue pour le Mexique. J'ai une installation de groupe à Paris à la fin du printemps et je vais aussi faire une résidence en Chine vers la fin de l'été. À la fin de l'automne, j'aurai une exposition personnelle au GCA à Paris.
 

https://www.alsoknownas-clothing.com